Le site d’Usagi3 !
Accueil du site15 - Jeux vidéo
Dernière mise à jour :
lundi 8 mai 2017
Statistiques éditoriales :
1043 Articles
1322 Brèves
19 Sites Web
16 Auteurs

Statistiques des visites :
768 aujourd'hui
714 hier
2345784 depuis le début
   
Brèves
Trailer du jeu vidéo Dawn of war 2, dans l’univers de 40k !
lundi 24 novembre

Le studio de développement Relic nous fait baver d’impatience avec cette vidéo nous présentant des séquences d’action "in game".

Les charges des Spaces Marines d’assaut que vous découvrirez dans ce petit trailer sont, je trouve, d’une violence assez jubilatoire...

Miam miam vivement que ça sorte...

Çà se passe ici:http://www.jeuxvideo.tv/video/warhammer-40-000-dawn-of-war-ii.html#view:268664

 
Retrogaming : la Super Nintendo !
lundi 11 février

Un petit article sur une de mes consoles préférées : la Super Nintendo ! Avec une liste des jeux que je considère comme indispensables sur cette machine. Tout cela vous attend ici !

usagi3

 
Test de la console RetroCon, de Blaze !
mercredi 23 janvier

Vous vous demandez sûrement ce que c’est comme console, la RetroCon. Avouez. Et puis, Con Retro, c’est un peu moi quand même... Bref, c’est testé ici !

Bon jeu !

usagi3

Pfouuuh, ça faisait longtemps qu’il n’y avait pas eu quelque chose sur le jeu vidéo...

 
Les points Nintendo échangeables contre des Wii Points !
vendredi 7 décembre

Vous avez bien lu, cela est enfin possible ! Sauf que le site est inaccessible, trop de connections simultanées certainement. Bonne nouvelle assurément en tout cas !

Bon jeu,

Usagi3

 
Une nouvelle chaîne gratuite sur Wii !
lundi 15 octobre

Elle contient des vidéos de démo de Metroid Prime 3, elle se télécharge gratuitement sur la boutique Wii. Voilà, vous savez tout !

Bon jeu !

 
Le comparatif qui tue : DS versus PSP !
dimanche 11 décembre 2005
par Usagi3
popularité : 5%
Noël approche, on a envie de faire des folies... Le marché des portables est en pleine expansion, et le choix est dur entre la DS et la PSP... Heureusement, le site d’Usagi3 est là pour vous aider, grâce à cette comparaison point par point !

Premier point : le design

Il n’y a pas photo, ou plutôt si ! Regardez une photo de chaque machine et la réponse vous sautera au yeux. La DS est quelconque, alors que la PSP transpire la haute technologie. Le choix de la couleur est aussi à l’avantage de la dernière-née de Sony... Un point facilement gagné pour la PSP.

JPG - 56.4 ko
La DS, fermée.
JPG - 62.5 ko
La DS, ouverte.
JPG - 2.4 ko
La PSP.
JPG - 97.4 ko
La DS et la PSP.

Second point : l’autonomie

Là aussi, on ne joue pas du tout dans la même catégorie... 10 heures pour Nintendo, 3 pour Sony. Un point pour la DS !

Troisième point : l’ergonomie

Difficile de trancher. L’absence de stick analogique sur la DS se fait cruellement sentir... L’écran tactile, sans remplacer ledit stick, s’avère agréable et très précis. Croix directionnelle et boutons n’appellent aucun commentaire particulier. En ce qui concerne la PSP, le stick analogique est bien présent, et très confortable. Mais comme la console est très axée 3D, on aurait apprécié d’en avoir un second pour les FPS notamment... On s’habitue vite au luxe, merci la Dual Shock ! Le bouton carré reste bloqué en position enfoncée sur beaucoup de consoles (ce défaut de conception a été corrigé sur les PSPs blanches, Ceramic White). La croix directionnelle est trop haute sur la console, et s’avère pénible à l’usage (surtout sur les jeux de baston). Bref, un point partout.

Quatrième point : les capacités multimedia

Là c’est de suite plus facile !!! La DS ne fait rien, sauf si on lui adjoint un périphérique dédié (GBA Movie Player, Play-yan) : là, elle lit les mp3 et de la vidéo de qualité médiocre. La PSP offre énormément de ce côté-là : musiques, vidéos de très bonne qualité grâce à son extraordinaire écran, images, photos, E-books... N’en jetez plus, la coupe est pleine ! Chaque mise à jour du système d’exploitation (update du firmware en jargon de consoleux) rajoute de nouveaux formats suportés, comme le WMA en 2.60. Un point pour la PSP.

Cinquième point : Internet

La DS dispose d’un accès limité à Internet via un réseau sans fil ou un connecteur wifi USB propriétaire plutôt bien fichu. Ceci permet le jeu online (Mario Kart actuellement), mais absolument pas de surfer ou chatter via le WWW. La PSP, elle, dispose en plus de la possibilité de jouer online d’un véritable navigateur (d’accord, avec des bugs, mais au moins il existe !!!). Un point pour la PSP.

Sixième point : le game sharing (partage de jeu)

Le game sharing, c’est jouer à plusieurs au même jeu avec une seule carte ou UMD. Le pied intégral ! 2conomies, convivialité, praticité grâce au wifi... Que du bon. La PSP déçoit beaucoup de ce côté-là, car si techniquement rien ne s’oppose à cela (la console est prévue pour), les jeux le proposant se comptent sur les doigts d’une main. En revanche, sur DS, ils sont légion (quasiment tous en fait), avec quelques fleurons du genre Mario Kart ou Metroid Prime Pinball, 8 joueurs avec une seule carte !!! Un point pour la DS.

Septième point : la logithèque

Pas photo là aussi. La logithèque PSP est affligeante, et seuls quelques jeux tirent leur épingle du jeu. Des noms ? OK, on est parti : l’excellent Lumines,les bluffants Ridge Racer et Wip3out, l’original Gripshift, GTA, ou encore Kingdom of Paradise... A part ça, des portages de jeux PS ou des titres clairement pas pensés pour une console portable, handicapés par des temps de chargement hallucinamment longs... Cela pourra changer dans l’avenir, mais pour le moment, c’est carrément médiocre, voire affligeant. Sur DS, on ne compte plus les hits, qui sont de deux types : les OVNIs, exploitant les originalités de la DS (micro, écran tactile, micro...) et les classiques. Citons Nintendogs, Mario 64, Advance Wars, Metroid Prime Pinball, Mario Kart, Castlevania, Jump Superstars, Meteos, Kirby, et plus subjectivement, Nanostray (très bon shoot them up). Un point pour la DS.

Huitième point : le support des jeux

Voici le point qui m’énerve le plus dans la PSP... Si je le pouvais, je rajouterais deux points à la DS uniquement pour ça !!! Mais j’ai dit que je serai objectif, alors... Bon, on commence par la DS. Les jeux sont stockés sur de petites cartes, très minces. Elles sont solides et peu encombrantes, ce qui permet de se ballader facilement avec un stock de jeu important. Seul hic : cela peut se perdre aisément, ’faut y faire attention à ces petites choses !!! Techniquement, la capacité est bonne (sans plus, on oublie les digits vocales dans tous les sens et les cut scenes en vidéo toutes les minutes), les temps de transfert excellents (pas de loading/temps de chargement chez Nintendo, non madame !). Bon, on passe à la PSP... Sony a développé un format propriétaire, l’UMD, pour Universal Media Disc. Dans le concept, c’est une disquette, à savoir un disque avec des données gravées dessus, le tout enfermé dans une boîte de protection en plastique. Avantage : la capacité de stockage. Inconvénients ? Des tonnes !!! On est parti. Le plus évident : c’est très encombrant. Pas question de se ballader avec plus de 5 jeux (ou alors, vous avez une brouette ou un sac à dos de randonnée). Mais il y a pire... Pour lire l’UMD, il faut le faire tourner. Le moteur responsable de ça est le principal facteur de l’autonomie risible de la PSP (rappel : 3 heures dans la plupart des cas). De plus, le lecteur d’UMD est très fragile à cause des pièces mobiles, ce qui concourt à la fragilité générale de votre PSP si chère à votre coeur (et à votre portefeuille !!!). Y a encore pire (si, si) : les temps de chargement. Tout simplement insupportable. Une bonne quarantaine de secondes en moyenne avant de commencer à jouer à un jeu (entre les petits films des développeurs, la petite intro, le chargement du premier niveau, les créations de profil...). On est sur une PORTABLE ! Ce qui était déjà pénible sur PS2 tourne ici à l’inadmissible. Et ce n’est pas tout : attendez vous à de fréquents écrans de chargement pendant le jeu, certains jeux devenant tristement célèbres, comme ce jeu de voiture où les niveaux sont plus longs à charger qu’à jouer !!! Un point pour la DS.

JPG - 69.2 ko
Un UMD (Lumines version US).
JPG - 75.6 ko
Une cartouche DS (Mario et Luigi).
JPG - 75.9 ko
Comparaison cartouche DS et UMD.
JPG - 95.6 ko
Une sacoche de transport PSP.
Faible capacité de transport malgré un encombrement certain : 4 UMDs et le casque... Si le microdrive est en place, alors seulement deux UMDs et le casque, et on a alors du mal à fermer la sacoche.
JPG - 82.7 ko
Une sacoche de transport DS.
JPG - 83.2 ko
La sacoche DS et tout ce qu’elle contient.
Noter le nombre important de jeux, plus les écouteurs et des accessoires, pour un encombrement minimal.

Neuvième point : le prix

Courez vérifier dans votre magasin préféré, clairement, la DS est bien moins chère... Surtout si vous prenez un Giga Pack !!! Un point pour la DS.

Dixième point : le prix des jeux

Pareil, et un autre point pour la DS.

Onzième point : les performances techniques

Un véritable fossé technologique sépare les deux machines. La PSP est un concentré de technologie, la DS assure le strict minimum. Seuls points en faveur de la DS : l’écran tactile et le micro. Sur le reste, qualité de l’écran, résolution, mémoire, nombre de polygônes animés simultanément, textures, couleyrs, y a pas photo ! Un point pour la PSP.

Douzième point : solidité/entretien

La PSP est fragile. C’est dû à sa structure toute en longueur, à son grand écran sans aucune protection, à son système de lecture d’UMD... De plus, le revêtement extérieur avec son noir classieux retient très bien les traces de doigts !!! La DS se referme, ce qui protège les écrans... Le système de lecture des cartes est sans pièces mobiles... Pour tout vous dire, ma DS (fermée) est tombée de ma table, et elle n’a rien ! Je ne suis pas certain que ma PSP aurait survécu... Un point pour la DS.

Treizième point : support

Comment évoluent les machines dans le temps ? Pour la DS, cela se fait via le slot pour cartouche GBA. En effet, on peut y insérer des cartouches spéciales, offrant de nouvelles originalités à une console déjà bien pourvue dans ce domaine !!! La première est le pack de vibrations (rumble pack), fourni gratuitement avec Metroid Prime Pinball. Elle est déjà compatible avec un autre jeu (Mario and Luigi), on espère que d’autres suivront... On peut imaginer d’autres cartouches d’extension, avec capteur de mouvement, de luminosité, et tout ce que Nintendo pourra imaginer. La PSP, elle, évolue en mettant à jour son système d’exploitation (firmware). La dernière version sortie actuellement est la 2.60. Chaque nouvelle version corrige des failles de sécurité et rajoute de nouvelles fonctionnalités : nouvelles résolution pour la vidéo, nouveaux formats musicaux supportés, amélioration du navigateur Internet... Vainqueur : la PSP.

Quatorzième point : encombrement/dimensions

Y a pas photo : la DS est clairement plus portable !!! Un point pour la DS.

JPG - 97.4 ko
La DS et la PSP.

Quinzième point : les accessoires

La DS offre du classique : films de protection pour les écrans, boîtiers ou housses de transport, stylets de rechange, straps... Même chose pour la PSP (à part les stylets !!!), avec des sticks de mémoire à prix démesurés, sauf que... Datel a sorti un remarquable produit 2 en 1 : il double l’autonomie de la console, et la dote d’un micro-drive (mini disque dur) de 4 Go, le tout pour un prix inférieur à celui d’un stick de 2 Go !!! Oubliez le Giga Pack, prenez plutôt une PSP à poil et le produit sus-nommé ! Enfin, vous êtes grands, vous faites ce que vous voulez... Lik-Sang le vend, par exemple. Je n’ai pas d’actions chez eux, je ne touche pas un sou pour ce lien, c’est juste un conseil. Ce produit sera prochainement testé sur ce site. Juste pour ce produit, un point pour la PSP !

JPG - 76.5 ko
La PSP de dos.
On voit bien le microdrove Datel de 4Go et la batterie doublant l’autonomie.

Seizième point : innovation/originalité

La PSP est un concentré de technologie, mais n’innove finalement en rien. La DS propose un double écran, un micro et un écran tactile. Un point pour la DS.

CONCLUSION

Le moment que tout le monde attend... Les totaux. Les voici : 9 pour la DS, 7 pour la PSP. Personnellement, je m’attendais à ce que la DS explose la PSP, et je dois admettre que c’est plutôt serré (surtout si on combine les deux items prix, console et jeux, cela devient 8 à 7). En clair, tout dépend de ce que vous cherchez. Si vous voulez une console portable, un truc pour jouer partout en toute convivialité, en jouant à plusieurs avec une seule cartouche, il vous faut une DS. Si vous êtes fans de technologie, si la forme est plus importante que le fun (si les graphismes et la 3D sont plus importants pour vous), si vous voulez du multimedia (navigateur Internet, visualisation d’images, lectures de musiques et de vidéo...), alors la PSP est pour vous.

Ce qui pourrait vraiment faire basculer ce comparatif, ce sont les jeux... Si la PSP se dote d’une logithèque impressionnante, peut-être parviendrai-je à oublier ces temps de chargement omniprésents... Rendez-vous dans quelques mois pour la suite : Le Retour du Comparatif qui Tue !

Usagi3

 
Post Scriptum :
J’ai été objectif, non ?! Non ?
Articles de cette rubrique
  1. Le comparatif qui tue : DS versus PSP !
    11 décembre 2005