Le site d’Usagi3 !
Accueil du site06 - Jeux ManticWalking Dead : All Out War
Dernière mise à jour :
lundi 14 août 2017
Statistiques éditoriales :
1050 Articles
1328 Brèves
19 Sites Web
16 Auteurs

Statistiques des visites :
592 aujourd'hui
236 hier
2399270 depuis le début
   
Brèves
Créez vos cartes de personnages pour Walking Dead : All Out War !
samedi 24 juin

Hop hop, voici le modèle sous GIMP pour créer vos propres cartes de personnages pour le très bon Walking Dead : All Out War de chez Mantic ! C’est ici.

Bon jeu !

usagi3

 
Critique d’extension : Cette vie derrière nous / Miles behind us
lundi 29 mai

Je vous propose aujourd’hui la critique de l’extension Cette vie derrière nous / Miles behind us pour Walking Dead : All our war de chez Mantic !

C’est bien ou pas ? Réponse ici !

Bon jeu !

usagi3

 
Reskin de Walking Dead : Tortues Ninja !
dimanche 28 mai

On va tester les mécanismes de jeu de Walking Dead : All Out War avec... des Tortues Ninja à la place des Survivants et des Ninjas Foot à la place des Zombies !

Et alors, ça fonctionne ? Réponse toute en photos ici !

Bon jeu !

usagi3

 
Figurines, véhicules et décors pour Walking Dead !
vendredi 26 mai

Je vous présente aujourd’hui des gammes de véhicules et de décors compatibles avec le très bon Walking Dead de chez Mantic ! Et comme on ne se refait pas, vous devriez faire une crise cardiaque en découvrant la fin de l’article...

C’est par ici !

usagi3

 
Mise à jour de l’extension non officielle pour Walking Dead : All Out War !
lundi 8 mai

J’ai mis à jour l’extension non officielle pour Walking Dead : All Out War ! Au menu : plein de nouveaux survivants, génériques ou issus d’univers de fiction. C’est par là !

Bon jeu !

usagi3

 
Walking Dead : All out war, la boîte de base : le test !
dimanche 8 janvier 2017
par Usagi3
popularité : 12%

Je vais vous parler aujourd’hui d’un jeu avec du zombie dedans, concept à la mode depuis maintenant plusieurs années. Après le grand succès de Zombicide, Mantic tente l’aventure en adaptant une licence-phare du genre : Walking Dead, le célèbre comic (il y a aussi la très bonne série télévisée, malgré ses longueurs).

JPG - 54.8 ko
Série tévé !
JPG - 34 ko

Le jeu diffère de Zombicide par un point essentiel : là où Zombicide est un vrai jeu de plateau (avec des cases pour se déplacer), Walking Dead est un vrai jeu de figurines, avec mesures à effectuer pour se déplacer et décors en 3D par exemple. Il est donc bien plus proche de Project Z de Warlord, dont je vous parlerai tantôt. Autre très grosse différence, là où Zombicide est coopératif, Walking Dead est un jeu d’affrontement.


Walking Dead est donc un jeu de chez Mantic, créé grâce au financement participatif (Kickstarter), comme bien souvent chez cet éditeur. Il est disponible en français chez Mantic France depuis janvier 2017, avec plusieurs boosters et 2 extensions. On va aujourd’hui se concentrer sur la boîte de base !

La VF est disponible dans toutes les bonnes crèmeries pour un peu moins de 50€.

Présentation du matériel

JPG - 368.3 ko

Veuillez noter que si vous achetez la chose, les figurines seront montées mais toutes grises ! Là, c’est moi qui les ai peintes.

Si on enlève le couvercle...

JPG - 303.4 ko

Le bidulon de rangement en thermoformage est bien fichu, comme vous le constatez. En revanche, aucune place supplémentaire n’est prévue pour les boosters ou extensions, qui ne rentreront donc pas dans la boîte.

Côté figurines, on trouve :

- 6 Survivants (dont Rick et Carl) ;
- 12 Rôdeurs (des zombies quoi !).

JPG - 376.4 ko
JPG - 430.1 ko

Les figurines sont dynamiques et bien gravées, un plaisir à peindre. C’est du 28mm classique, mais dans un format étrange : ce n’est pas du true scale (tête et membres trop gros), sans être du heroic scale (têtes et mains surdimensionnées) non plus. On est en fait entre les deux, pour des raisons évidentes de solidité des figs et de facilité de peinture. Le truc chouette, c’est que du coup vos figs de 28mm passeront bien à côté, quel que soit leur style de sculpture.

JPG - 299.5 ko

6 cartes grand format présentent les caractéristiques de 6 survivants.

JPG - 290.1 ko

En dessous se cachent 15 cartes Évènements et 1 carte de référence pour les Zombies.

JPG - 254.5 ko

Enfin, 8 cartes d’équipement complètent le tout.

On trouve aussi bien évidemment la dose syndicale de dés et pions divers...

JPG - 428.4 ko
JPG - 246.5 ko
Les dés.

Le jeu utilise des dés spéciaux de couleur, comme la plupart des jeux modernes. Cela évite tout recours à des modificateurs fastidieux, des tables à consulter...

Si on soulève le thermoformage, on trouve :

JPG - 322.5 ko

...plein de choses !

Côté matos de jeu proprement dit, on découvre le gabarit de Zone d’agression, la roue de Compteur de menace et la règlette de mesure double-face.

JPG - 271.8 ko

Des décors en 2D imprimés sur carton fort, dont l’emblématique camping-car de Dale.

JPG - 211.5 ko

Tout cela sera avantageusement remplacé par de vrais décors en 3 dimensions (voitures au 1/43 ou pack de décors Walking Dead commercialisé par Mantic). Cela permet néanmoins de jouer de suite !

Encore du décor, des barricades :

JPG - 270.8 ko

(inclues elles aussi dans le pack de décor d’ailleurs)

Un marqueur d’initiative :

JPG - 296.8 ko
C’est l’insigne de Rick !

Tout au fond de la boîte se trouve un poster à déplier, fournissant le décor de vos parties :

JPG - 392.6 ko
JPG - 385.8 ko

Il mesure 20ps x 20ps, soit la taille nécessaire pour des parties standard du jeu.

Des pions complètent le matos, marqueurs de points de vie, marqueurs d’objectifs, pions d’activation...

JPG - 274.6 ko

Ho, j’oubliais !! Deux livrets, un d’initiation présentant 2 scénarios faisant découvrir les règles en douceur, l’autre regroupant toutes les règles du jeu.

JPG - 389.5 ko

Mécanismes de jeu

Dans Walking Dead, la survie n’est pas de tout repos !! C’est un jeu d’affrontement pour 2 joueurs, chacun contrôlant une bande de survivants bien décidée à tout faire pour s’emparer des maigres ressources encore disponibles. Les zombies, eux, sont gérés par le jeu.

Chaque joueur dépense des points pour constituer son équipe de survivants avec leur équipement, selon une limite prédéfinie préalablement. 100pts donnent une partie d’une heure environ.

Ensuite, le décor est mis en place en alternance, ainsi que les pions objectif à fouiller et les inévitables zombies.

Le jeu se joue en 4 phases :

- phase d’action

Chacun son tour, chaque joueur va activer un de ses Survivants. Il pourra lui donner 2 actions différentes (se déplacer, fouiller, tirer...). Certaines actions feront du bruit, attirant un zombie à proximité immédiatement. D’autres provoqueront du chaos, faisant alors accourir tous les zombies à la ronde !! Heureusement, ceux-ci s’arrêtent dès qu’ils rencontrent un obstacle sur leur chemin (ou un Survivant).

- phase d’évènement

C’est le cœur du jeu à mon avis. On dispose le gabarit d’agression sur chaque zombie : si un Survivant est partiellement recouvert, paf, le zombie en question lui saute dessus et l’affrontera au corps à corps !!

Autre truc très bien vu, les cartes d’évènements elles-mêmes. Le joueur ayant l’initiative (qui alterne à chaque tour) pioche une carte Évènement et en applique le résultat : apparition de nouveaux zombies, déplacement de ces derniers... Chaque carte Évènement comporte plusieurs parties, correspondant au niveau de menace matérialisé sur le compteur (qui augmente régulièrement avec les actions des joueurs : combats, gros bruits... ou alors avec certaines cartes Évènement). On applique le résultat du niveau de menace actuel, ce qui rend les cartes de plus en plus dangereuses au fur et à mesure !!! La tension augmente donc de manière très perceptible.

Ce compteur de menace permet aussi de gérer la panique qui gagne progressivement les Survivants (en croisant leur courage et la menace actuelle, et par le biais d’un dé de Panique).

- phase de corps à corps

Tout ce qui est au contact se bat ! C’est simple et mortel. Les coups en pleine tête sont gérés, tout comme les inévitables morsures de zombies entraînant une mort à petit feu de votre malheureux Survivant !

- phase finale

Durant cette phase, les zombies à terre peuvent se relever, les gens mordus voient avec effroi l’infection se propager, et les joueurs vérifient s’ils ont gagné.

Si personne ne gagne et que le compteur de menace atteint le palier 18, la partie s’arrête.

Impressions en jeu

Le jeu est rapide (on a joué les 2 scénarios d’initiation et un "vrai" scénario en moins de 3 heures à l’asso !). Les règles sont simples et vite acquises. Les parties sont très dynamiques grâces à 3 éléments :

- le terrain de jeu très restreint (20ps par 20ps) fait qu’on est très vite au contact et que les zombies sont très rapidement menaçants ;

- la combinaison du compteur de menace, des cartes d’évènement et du gabarit d’agression assez grand rend le tout mortel, tant pour les Survivants que pour les zombies ;

- les dés spécifiques évitent tout recours fastidieux à des tables ou des modificateurs : le résultat est immédiatement lisible.

Du coup, la moindre erreur se paye cash, les retournements de situation sont nombreux... et la stratégie omniprésente : il convient de bien gérer le bruit notamment, et de maximiser à son avantage les déplacements de zombies offerts par les cartes Évènements, tout en surveillant attentivement les objectifs.

Le jeu est assez aléatoire, de par les jets de dés nombreux et les cartes Évènements. Que les fanatiques de jeux calculatoires en soient avertis ! (même si encore une fois, une bonne stratégie sera la plupart du temps récompensée)

Impressions 200% subjectives

Contrairement à l’habitude chez Mantic, le matériel n’est pas pléthorique (l’achat de la licence y est certainement pour beaucoup). 18 figurines (certes de très bonne qualité) et des décors en carton en 2D, pour 50€, ce n’est pas extraordinaire. Correct, voire limite décevant.

Par contre, c’est du vrai all inclusive : vous avez vraiment tout ce qui est nécessaire pour jouer dedans.

Autres déceptions, la carte de jeu n’est pas double face et les cartes Équipement trop peu nombreuses (8).

Enfin, un seul scénario, c’est trop léger, même s’il autorise beaucoup de variations. Il est de plus très classique.

Alors, je n’ai pas aimé ? Que nenni, j’ai adoré ! Mais j’essaye de rester objectif, alors je vous ai listé ce que j’ai ressenti à l’ouverture de la boîte.

En revanche, en jeu, quel pied !!

J’aime beaucoup Project Z et Zombicide, mais Walking Dead fait bien mieux qu’eux sur de nombreux points.

Les règles sont très claires et simples à comprendre, avec une très bonne aide de jeu très complète au dos du livret de règles. Les parties sont nerveuses, équilibrées et rapides (1 heure), à comparer avec les 3h d’un Zombicide...

Les zombies sont une vraie menace, un point où Project Z pêche sérieusement.

Mais surtout, en jeu, on s’éclate. On constate la montée inexorable du niveau de menace, on s’amuse à pourrir les plans de l’adversaire en lui mettant des zombies dans les roues, on rigole en le voyant fouiller une voiture piégée qui explose en attirant tous les zombies à la ronde, on peste en se faisant mordre, on prie pour ne pas tomber à cours de munitions...

Le jeu en solitaire est géré. Les mécaniques de jeu le rendent très facilement adaptable à plus de 2 joueurs, mais au prix d’un gros allongement de la durée des parties. Y jouer en coopératif est très simple (répartissez-vous les survivants !) et même conseillé si vous avez pas mal de joueurs.

Enfin, il est possible de créer ses propres survivants grâce à un système de création par points bien fichu (mais hélas pas inclus dans la boîte de base : il se trouve dans un des extensions, Passé décomposé).

Alors, c’est pour qui ?

Vous recherchez un jeu d’affrontement pour 1 ou 2 joueurs principalement, avec des zombies et de l’aléatoire gérable : pas d’hésitations à avoir, c’est le meilleur sur le marché actuellement à mon avis.

Si vous voulez du coopératif, en concevant vous-mêmes vos scénarios ou en fouillant un peu sur Internet, ce n’est pas un mauvais choix. Zombicide est alors un sérieux concurrent, bien que plus lourd dans ses règles.

J’avoue avoir beaucoup apprécié ce jeu. Ses rares défauts (chiche en contenu dans la boîte de base) s’effacent dès qu’on fait tourner la bête, avec un plaisir très immédiat. Son faible niveau de complexité et ses 2 scénars d’initiations bien conçus le rendent très accessible aux débutants. Pour un plus grand confort de jeu, des décors en 3D seront un vrai plus !


Je vous présenterai bientôt les extensions de ce produit.

Bon jeu !

usagi3

 
Post Scriptum :

Vous êtes près de Nancy ? Vous cherchez un club de jeu sympa et pas prise de tête pour pratiquer tous les jeux Games Workshop et les jeux de société modernes ? N’hésitez pas à nous contacter !

Pour communiquer avec nous, pensez à notre groupe Facebook !

Si vous souhaitez commander chez Wayland Games (site anglais offrant de nombreuses réductions plus qu’intéressantes !) et nous soutenir, merci de passer par le lien suivant pour accéder sur leur site (et merci beaucoup !) :

www.WaylandGames.co.uk