Le site d’Usagi3 !
Accueil du site04 - Seconde guerre mondialeFlames of WarCompte-rendus de bataille
Dernière mise à jour :
jeudi 6 juillet 2017
Statistiques éditoriales :
1048 Articles
1327 Brèves
19 Sites Web
16 Auteurs

Statistiques des visites :
473 aujourd'hui
432 hier
2381974 depuis le début
   
Brèves
Bolt Action Seconde Edition : la critique !
jeudi 30 mars

Alors, c’est bien Bolt Action v2 ? Une critique détaillée vous attend ici !

Bon jeu !

usagi3

 
Présentation de Bolt Action !
jeudi 29 octobre

A l’occasion de la VF de Bolt Action, voici une présentation du jeu !

Bon jeu !

usagi3

 
L’attaque de Meurcé : 2ème Division Blindée contre SS Panzerdivision !
mardi 18 août

Ce sont les vacances, j’en profite pour jouer un max ! Ici, un rapport de bataille pour Flames of War : ma 2ème DB (cocorico !) affronte la SS-Panzerdivision de Steiner pour libérer le village de Meurcé, le 10 août 1944 ! Mes figurines feront-elles aussi bien que les vrais tankistes du général Leclerc ?

La réponse vous attend là !

Bon jeu !

usagi3

 
Première partie de Flames of War à l’asso !
dimanche 31 août 2014
par Usagi3
popularité : 12%

Nous avons fait hier notre première partie de Flames of War à l’asso (d’autres jouaient à 40k et à WarZone Resurrection, c’était varié !). Je vous rappelle que ce jeu simule les batailles de la seconde guerre mondiale, qu’il divise en 3 périodes (les armes ayant évolué très rapidement). Nous jouons ici en période Late, soit 1944/1945.

Nous allons utiliser mes figurines, j’ai réussi à peindre 3 armées en 1 mois ! Le 15mm, c’est bien !! Nous allons opposer des Anglais à des Allemands en France, en 1944.


Chaque nationalité dispose de plusieurs types d’armées : les compagnies blindées (tanks ! Tanks !), les compagnies motorisées (infanterie en transport motorisé, type halftrack en général), les forces d’infanterie (troufions à pied)... J’ai ici choisi de la compagnie blindée anglaise contre de l’infanterie allemande. Histoire de ne pas faire trop compliqué pour notre première partie, nous allons ignorer les éléments suivants :

- les règles nationales (permettant de simuler les particularités tactiques et de commandement de chaque armée) ;
- les avions ;
- les bâtiments (on en a interdit l’accès).


Les listes d’armées

Nous allons jouer en 1000 points : format léger, mais permettant déjà pas mal de variété, comme vous allez le constater. Chaque armée doit suivre un organigramme précis, comprenant 3 choix obligatoires (1 QG et 2 Sections de combat).

Compagnie blindée anglaise (Armored Squadron)

- QG : 3 Sherman V (chars standards britanniques) ;
- Sections de combat : 2 sections comprenant chacune 2 Sherman V et 1 Firefly (tank chasseur de char) ;
- Soutien : 1 section de fantassins, 1 section de paras américains (alliés).

Compagnie d’infanterie allemande (Grenadierkompanie)

- QG : section de commandement avec équipe antichar ;
- Sections de combat : 2 sections de Grenadiers (fantassins) ;
- Soutien divisionnaire : 3 StuG G (canons d’assaut, tank sans tourelle), 3 Panzer IV H (char de base allemand), une section de canons antichar PAK40.


Scénario

Flames of War propose 13 scénarios de base. On débute, donc on sélectionne une bataille "ordinaire" : format Free-for-all. Déploiement classique en bord de longueur de table, et capture de deux objectifs en face (en théorie, parce que dans cette asso, on a plus tendance à se sauter dessus qu’à tenter de contrôler quoi que ce soit en général !!!). Une armée sera l’Attaquant, l’autre le Défenseur : ceci est déterminé par le type de compagnie (blindée, motorisée, infanterie, fortifiée). Dans notre cas, les chars attaquent toujours l’infanterie : les anglais attaquent donc, et joueront en premier.

On va créer un décor évoquant un village français, que devront défendre les allemands !

JPG - 269.9 ko
Mise en place du décor.

Les joueurs

Droopy et moi incarneront les commandants allemands, tandis que Pastral et Félicien seront les généraux anglais ! Je précise que Droopy est un fin connaisseur de la période, il nous dira après la partie si c’est réaliste.


La partie !!

On dispose les objectifs, on se déploie (c’est du déploiement alterné, une section à la fois : cela permet de réagir en direct à ce que tente fourbement l’adversaire, tenaille, refus de flanc, défense, ligne d’attaque...)... et on est parti !

Pastral et Félicien ont bien compris qu’ils devaient attaquer, dont tout avance !!

JPG - 419.4 ko

Leur flanc gauche est tenu par une section de Sherman et l’infanterie britannique, tandis que l’autre section de Sherman et les paras US s’occupent de la droite. Mais, me direz-vous, où sont passés les 3 Sherman V de commandement (le QG) ? A Flames of War, les éléments de commandement sont dispatchés dans les escouades. Ainsi, le général anglais est sur le flanc gauche ici, tandis que le commandant en second est à droite.

Pendant la phase de tir, un des 2 canons antichars allemand est détruit ! Arg ! Sauvegarde de 5+ ratée pour moi... Ça commence bien.

Les allemands, eux, se redéploient sans trop avancer :

JPG - 301.6 ko

On doit défendre après tout ! Le char Tigre (sur le carton grisé), c’est un objectif hein, au fait... Il ne joue pas !

Les StuG abattent un Sherman V...

JPG - 352.5 ko
Boum !

Ouaiiiis ! Il faut dire que le blindage des Sherman n’est pas extraordinaire. Mais la vengeance des anglais ne tarde guère !!

JPG - 389.4 ko
Reboum !

Sur l’autre flanc, un autre Sherman a été détruit, mais l’infanterie anglaise a bien progressé en utilisant à bon escient les couverts offerts par les maisons, bien joué Pastral :

JPG - 317.2 ko

Vous avez remarqué le pion Bailed out sur le Panzer IV H, le char en bas au milieu ? Il s’est pris un tir, et l’équipage a abandonné son tank de peur qu’il n’explose !! Droopy s’obstinera à rater son test pour réintégrer l’engin pendant 2 tours...

DE l’autre côté, les StuG G et le canon antichar survivant (un PAK 40) massacrent les Sherman V en approche, et le Firefly a été démoli (coup dur : c’est un excellent chasseur de tank !). Un Sherman esseulé charge mon infanterie... sans grand succès. Il finira détruit comme ses petits copains. Il nous aura cependant permis de constater que les mitrailleuses montées sur les chars, ça pique (9 tirs en mouvement !! Mais on se plante : en vrai, c’est 7 tirs de mitrailleuse et 1 de tourelle en mouvement. C’est la première partie...).

JPG - 474.5 ko
Le courageux Sherman fonceur !

J’ai oublié de prendre des photos ensuite, pris par la bataille, mais en résumé... L’infanterie anglaise a chargé les positions allemandes, et a repoussé les grenadiers. Cela les a cependant laissés exposés, et ils ont été obligés de creuser des abris pour survivre au déluge de feu qui s’est ensuite abattu sur eux. 3 Sherman V qui les soutenaient lors de l’assaut s’apprêtent à enfoncer nos lignes, si Droopy continue à toucher les chars anglais avec ses Panzer IV... sans les détruire. Les obus seraient-ils défectueux ?! Sabotache !

JPG - 396.3 ko

De l’autre côté, privés du soutien des blindés anglais, les paras américains essuient de nombreux tirs. Eux n’ont pas réussi à se creuser des abris assez rapidement, et leurs effectifs fondent comme neige au soleil !

JPG - 381.2 ko

Notons le grand courage du général anglais, lâchement planqué derrière une maison !!!

JPG - 548.1 ko

Un StuG se prend un obus de Sherman sur le blindage avant, ce qui suffit à faire fuir son équipage...

JPG - 697.5 ko

...mais l’assaut anglais s’essouffle, c’est manifeste. 2 StuG abattent le général britannique...

JPG - 656.9 ko

...alors que les Sherman sur l’autre flanc ont perdu un des leurs et se voient obligés de s’abriter derrière une barrière.

JPG - 279.5 ko

Je n’ai pas de photo là encore, mais les paras US ont été chargés par des Grenadiers, et après un bref corps à corps, se sont fait exterminer.

Les soldats anglais restants sont encerclés par des StuG, des Panzer IV et un reste de section de grenadiers, tandis que les équipages des Sherman V ont dû abandonner leurs chars.

On s’arrête là, victoire des défenseurs allemands !


Bilan !

Cette victoire allemande est à relativiser... J’ai mélangé sans le faire exprès 2 versions de ma liste allemande, et ce n’était pas 3 StuG G, mais 2 qu’il devait y avoir... Cela a fait un déséquilibre de 100pts (soit 10%, loin d’être négligeable) en la faveur des teutons. Arg.

Malgré cette erreur, dont je m’excuse platement auprès de mes vaillants adversaires anglais, tout le monde a passé un très bon moment et souhaite rejouer (ce qui me comble !). Les règles de bases sont simples (mais il s’agit d’un jeu d’exceptions : chaque unité possède ses propres règles à elles) et ludiques. Le niveau de complexité du jeu est donc au niveau des standards actuels, 40, Battle ou Warmachine. Je note quand même un défaut : c’est du I go / you go, c’est à dire qu’un des camps en présence accomplit tous ses déplacements, ses tirs et ses assauts, tandis que l’autre patiente et effectue quelques sauvegardes. J’aurais préféré un système d’activations alternées (comme pour WarZone Resurrection, par exemple), ce qui dynamise considérablement les parties. Droopy m’a cependant fait remarquer qu’à son avis, la période ne s’y prête pas.

Toujours d’après Droopy, le jeu est cohérent avec ce qu’il se passait sur les champs de bataille de l’époque et les capacités des différentes unités reflètent bien ce qu’elles pouvaient effectivement accomplir en réalité sur le champ de bataille.

Je vous proposerai bientôt une aide de jeu maison pour Flames of War, et j’attends avec impatience ma prochaine partie (en vérifiant mes listes une douzaine de fois pour éviter de refaire une telle bévue...).

Bon jeu !

usagi3

 
Post Scriptum :

Vous êtes près de Nancy ? Vous cherchez un club de jeu sympa et pas prise de tête pour pratiquer tous les jeux Games Workshop et les jeux de société modernes ? N’hésitez pas à nous contacter !

Pour communiquer avec nous, pensez à notre groupe Facebook !