Le site d’Usagi3 !
Accueil du site08 - Jeux ProdosWarzone Resurrection
Dernière mise à jour :
mardi 5 décembre 2017
Statistiques éditoriales :
1052 Articles
1331 Brèves
19 Sites Web
16 Auteurs

Statistiques des visites :
220 aujourd'hui
377 hier
2445307 depuis le début
   
Brèves
Les règles en français pour les Légions Obscures de WarZone Resurrection !
mercredi 1er juillet

Voilà qui complète les listes d’armée en français pour WarZone Resurrection, joie ! C’est par là !

Bon jeu !

usagi3

 
Warzone Resurrection : de nouvelles factions en français !!
mardi 30 juin

Toutes les factions sont à présent disponibles en français... à l’exception des Légions Obscures, qui sont encore en cours de traduction. C’est toujours au même endroit, là !

Bon jeu !

usagi3

 
Background et règles de Warzone Resurrection, en français ! VERSION 1.3 !
mercredi 25 février

Voici la mise à jour 1.3 des règles de WarZone Resurrection, en français ! Encore merci à Prodos Games pour leur autorisation !

Bon jeu !

usagi3

 
Version 1.5 de mon aide de jeu pour WarZone Resurrection en ligne !
lundi 18 août

Voici la nouvelle version de mon aide de jeu VF, avec les nouveautés suivantes : recul des véhicules, attaques au close de dos, identification des objectifs, précisions sur les Tirs.

C’est par là !

Bon jeu !

usagi3

 
Warzone Resurrection : les règles !
samedi 4 janvier 2014
par Usagi3
popularité : 2%

On va s’intéresser aujourd’hui aux règles de Warzone : Resurrection... et on va donc faire coup double, vu que ce seront les mêmes qui seront utilisées pour Alien versus Predator (dont on vous reparlera). Je vous propose de voir ensemble comment tout cela fonctionne !

1) Généralités !

Le Prodos Battle System (si si, ça s’appelle comme ça) est prévu pour gérer des batailles allant du format escarmouche (une vingtaines de figurines) à beaucoup plus (comme Warhammer 40k en version Apocalypse). Il s’agit d’un jeu d’exceptions : les règles de base sont simples, mais quasiment chaque unité introduit ses propres règles qui prennent le pas sur les généralités.

JPG - 22.5 ko

Les figurines opèrent en unités, escouades ou ce que vous voulez (peloton, meute...) : bref, elles doivent rester avec leurs copines... sans pour autant être obligées d’accomplir la même chose que sa voisine (et ça, c’est une vraie révolution pour tout pratiquant des jeux Games Workshop !!).

Les socles utilisés sont ronds, le jeu gère le "facing" : l’orientation de votre fig est importante. Les mesures se font en pouces, on peut d’ailleurs mesurer ce qu’on veut à tout moment (pas d’estimations).

JPG - 43.1 ko
Figurines de la Corporation Cybertronic.
Peinture de rob_alderman. Notez les socles ronds à bords surélevés, identiques à ceux de Warmachine par exemple !

Le jeu utilise un système d’activation alternée : un joueur active une escouade, puis son adversaire fait de même.

Tout cela est hélas en anglais uniquement.

2) 1d20...

Comme tout jeu de figurines, on va lancer des dés ! Ouaiiis ! Mais petite originalité, on va utiliser le dé favori de tout pratiquant de Donjons&Dragons : le dé à 20 faces.

JPG - 23.5 ko
Il y en a deux dans chaque starter, si vous n’en avez pas !

C’est une très bonne chose, voici pourquoi :

- Il y a plus de variations possibles que sur un dé à 6 faces. On peut donc différencier davantage les unités, les armes...

- Faire des probabilités de réussite est très simple : un incrément de 1 sur un dé à 20 faces revient à augmenter la probabilité de réussite de 5%. Ainsi, si vous devez faire 10 ou moins, c’est 50% de chances de réussir (5x10). 6 sur 20, c’est 30% (5x6).

JPG - 27.6 ko

Le système de jeu repose sur un principe tout bête : je lance mon dé, et je dois faire un score inférieur ou égal à celui indiqué. Genre je veux tirer, je recherche la caractéristique de tir de ma fig, je jette mon dé et si je fais moins ou égal, j’ai réussi ! Joie !

3) Caractéristiques

Du coup, il faut des caractéristiques pour savoir le score à ne pas dépasser en lançant mon dé à 20 faces (ça s’écrit d20). Logiquement, plus la valeur sera haute, plus facile il sera de faire moins avec son d20 : plus on a dans une caractéristique et mieux c’est.

JPG - 336.2 ko
Carte de stats de l’Infanterie Légère (Troupe) de Capitol.
Les cartes de stats sont recto-verso.

Voici celles des figurines :

- M (Movement/Mouvement). C’est la valeur de déplacement en pouces. L’humain de base a 5.

- CC (Close Combat/Corps à Corps). Facile, c’est pour taper des gens !

- RS (Range Skill/Combat à distance). Pour shooter avec un pistolet, par exemple !

- St (Strength/Force). La Force peut donner des malus (si vous êtes balèze) ou des bonus (si vous avez des muscles de poulet d’élevage) au jet d’Armure de votre adversaire si vous le touchez au corps à corps. Les armes de corps à corps peuvent modifier cette valeur.

- Con (Constitution/Constitution). C’est pour résister à des chutes, par exemple.

- WP (Willpower/Volonté). Pour résister aux pouvoirs psychiques !

- LD (Leadership/Commandement). Pour effectuer des tests de moral quand tous ses petits copains sucent les pissenlits par la racine !

- W (Wounds/Points de vie). La plupart du temps, cette valeur est à 1.

- A (Armour Value/Armure). C’est pour ne pas subir de blessure quand on est touché. Si 2 valeurs sont indiquées, la seconde est inmodifiable (c’est la valeur minimale pour effectuer le test d’Armure, quels que soient les modificateurs à appliquer).

- Pts (Points/Points). Le coût à payer pour recruter la figurine dans son armée.

Les armes aussi ont droit a des caractéristiques, les voici :

- R (Range/Portée). Facile !

- ST (Strength/Force). Pareil que la Force d’une fig !

- RoF/RoA (Rate of Fire/Rate of Attack/Nombre d’attaques). Easy, c’est le nombre de dés à lancer pour attaquer avec !

- AVV (Anti Vehicle Value). C’est un modificateur à utiliser contre les cibles possédant des points de structure (bâtiments ou véhicules typiquement).

- Type (Type/Catégorie). Ceci est utile pour savoir si tel type d’armure sera efficace contre telle catégorie d’arme.

4) Particularités

On l’a vu dans les Généralités, les activations sont alternées. Ce n’est pas du I go / You go typique des jeux Games Workshop ! Concrètement, le joueur ayant linitiative active une unité. Il fait accomplir leurs actions à toutes les figs de l’unité (chaque fig dispose de 2 points d’action, sauf si elles sont au corps à corps : ça tombe alors à 1). Puis son adversaire fait de même, et ainsi de suite jusqu’à ce que les deux joueurs aient activé une fois toutes leurs unités. C’est alors la fin du tour, et on recommence tout pour le tour suivant !

Tiens en parlant d’action, les voici, avec leur coût en points d’action :

- Déplacement, 1 point !

- Engagement, 1 point : c’est un mouvement pour se porter en contact socle à socle avec un ennemi, une charge quoi ! Cela offre des bonus lors du premier tour de combat, en fonction de la taille du socle (plus t’es gros, plus tu percutes !).

- Visée , 1 point. Permet de tirer ensuite avec un bonus au RS (Range Skill/Combat à distance) et à la Force de l’arme ! Cool !

- Dissimulation, 1 point. Permet de passer d’un couvert léger à un couvert lourd.

- Tir, 1 point. Pan !

- Corps à corps, 1 point. Paf dans ta goule !

- Test de moral, 1 point. Quand on en est là, c’est en général grave...

- Passer. On ne fait rien !

- Courir, 2 points. Évident !

- Tir rapide, 2 points. Augmente le RoF (nombre d’attaques) des armes au pris d’un malus au RS (Range Skill/Combat à distance).

- Sentinelle, 1 point. Permet de réagir pendant l’activation adverse (tir ou mise à couvert).

Classe, non ? Comme vous le voyez, le champ des possibilités offertes est très vaste. D’autant plus qu’il existe aussi des actions d’escouade, permettant par exemple à toute l’unité de shooter à l’unisson...

Tiens, autre particularité... Les figurines d’une même escouade ne doivent pas trop s’éloigner de leurs amies, c’est ce qu’on appelle la cohérence d’unité. Ici, c’est tout simplement la valeur de Ld (Leadership/Commandement) du chef de groupe ! S’il meurt, on nomme son second parmi les survivants, qui sera moins efficace (portée de commandement moins 2). Notons qu’il est possible de rediriger une blessure au chef sur un blaireau de son unité dans les 2 pouces.

Lors des tirs, pas le choix : on tire sur la cible la plus proche si elle est à 12 pouces ou moins (cible prioritaire). Si on veut shooter ailleurs, un test de Commandement s’impose (ou une compétence).

Si le porteur d’une arme spéciale est tué, un autre gars à proximité peut tenter de la ramasser (une chance sur deux).

Mais la particularité qui vous sautera aux yeux (houba !) si vous regardez une partie en cours, c’est la présence de cartes...

5) Des cartes ?!

Meuh oui, des cartes !! Pas de panique, je vous explique...

JPG - 440.8 ko
Les 75 cartes du starter de la Corporation Capitol.

Quand vous recrutez votre armada pour défonc... euh, noblement affronter un adversaire, vous choisissez logiquement votre général en chef, votre Warlord comme ils disent à Warzone. Il en existe 4 types : technologiques, de corps à corps, de tir et psy. Vous recrutez aussi divers types d’escouades : Warlord, Lord, Troupe, Soutien, Véhicule léger/Monstre, Véhicule lourd (on y reviendra).

Vous obtenez gratuitement avec votre force armée des cartes Ressource : un nombre fixe selon le type de Warlord choisi (4 pour un Tech, 3 pour un combattant au close, 3 pour un tireur et 4 pour un psy), plus une par chef d’escouade de Troupe. Attention, vous les perdrez en cours de jeu si vos Warlords ou vos chefs de Troupe périssent ! Gare !

JPG - 463.2 ko
Carte Ressource de la faction Capitol.

Cool ! Et j’en fais quoi ?!? Pendant le jeu, vous allez pouvoir "brûler" ces cartes pour provoquer divers effets. En clair, vous tournez la carte de 90° (comme à Magic) pour indiquer qu’elle est utilisée, et au choix vous obtenez :

- un 3ème point d’action sur une fig ;

- la possibilité (15%) d’essayer d’annuler une blessure subie ;

- activer une capacité spéciale (certaines demandent la dépense de Ressource) ;

- modifier le nombre d’attaques d’une arme de +1.

On remet les cartes comme il faut pour les réutiliser au début de chaque tour (ne les oubliez donc pas !!). Au passage, les cartes sont toutes en couleur, plastifiées, avec l’indication de leur provenance (starter pour les cartes Ressources).

Sympa non ? Et attendez, ce n’est pas fini !! Quand vous achetez des figs pour le jeu, Prodos vous donne avec diverses cartes. L’une d’elle récapitule toutes les stats de vos figs, cool ! Plus besoin de se plonger en permanence dans les règles ! Et les autres cartes fournies, me direz-vous ?...

6) Règles avancées...

Elles ne seront utilisées que dans les règles avancées, totalement optionnelles. Chaque joueur dispose d’un deck (pile de cartes) de 35 cartes, qu’il a amoureusement choisies à l’avance. Il peut s’agir de cartes Stratégie, Tactiques ou Équipement. On mélange, on en tire 5 au début de la partie, puis une au début de chaque Tour. On dispose d’une main maximale de 5 cartes, et on peut brûler une Ressource pour piocher une seconde carte au début de son tour si on le souhaite !

JPG - 360.9 ko
Exemple de carte Equipement.
JPG - 409.5 ko
Exemple de carte Stratégique.
JPG - 409.7 ko
Exemple de carte Tactique.

L’utilisation de certaines de ces cartes demande de "brûler" des cartes de Ressources (c’est le symbole avec la flèche en bas des cartes).

7) Listes d’armées...

Comme dans tout jeu de figs, il faut convenir au début d’une nombre de points avec son adversaire pour constituer sa liste. Cette liste doit respecter un OOC (Offensive Organisation Chart/Schéma d’Armée Offensif). Joie, il en existe plusieurs types !!! Chacun oblige à prendre un Warlord et des Troupes (entre 2 et 4 selon le Schéma), voire un Véhicule Lourd dans le cas du OOC Gargantuesque. Les voici, ces OOC :

- Standard. La normale, patron !

- Lourd. Autorise les Véhicules Lourds, interdits par défaut dans le Standard.

- Mega. Toujours plus de véhicules !

- Gargantuan. Encore pluuus, avec un Véhicule Lourd carrément obligatoire !

500 points permet une partie vite pliée, le standard semblant être entre 1000 et 1500 points.

JPG - 148.2 ko
Démo du jeu chez Questing Knight Games.

Signalons que le principal développeur du Prodos Battle System est issu du jeu vidéo stratégique, et qu’il utilise des algorithmes pour fixer les valeurs en points. Il est aussi important de remarquer que les coûts en points entre les deux licences, Warzone et Alien vs Predator, sont équilibrés (on pourrait donc mélanger le tout !).

Une dernière chose : le jeu impose de sélectionner un Warlord dans toute liste d’armée. Il y en a des tout-faits dans les listes d’armée, évidemment, les célébrités locales du background de la franchise (Mitch Hunter and co). Mais vous pouvez aussi... construire le vôtre !! Son type (tech, close, tir ou psy) vous fournit une ligne de statistiques de base, avec un coût en points associé. Libre à vous de lui acheter ensuite des augmentations ou réductions de ces stats (avec certaines limites tout de même), de l’équipement, des compétences (selon son type là aussi), et pouf ! Vous obtenez votre héros rien qu’à vous tout seul. Sympa !

JPG - 564 ko
Démo du jeu chez Questing Knight Games.

8) Oui chef, je tire sur le gars là, mais après je fais quoi ?

Avant, il y a bien longtemps, le scénario d’une bataille avec figurine se résumait à exterminer l’adversaire. Depuis, des objectifs plus crédibles sont apparus... et Warzone fait très fort dans ce domaine.

Pour déterminer les objectifs de la bataille, on utilise un tableau comportant 4 types d’affrontements équiprobables (25% de chances de les obtenir) :

- alpha (mission prioritaire uniquement) ;
- bêta (missions prioritaires et secondaires) ;
- delta (missions prioritaires et corporatistes) ;
- epsilon (missions prioritaires, secondaires et corporatistes).

Comme il existe 10 missions prioritaires, 6 missions secondaires et 9 missions corporatistes, je vous laisse imaginer le nombre de possibilités offertes ! Un système de points de victoire permet de juger les degrés d’atteinte de ces objectifs (on peut avoir une réussite totale ou partielle, ou un échec). Il y a des choses très originales, comme devoir faire tuer un de ses propres chefs d’escouade (pour des raisons politiques par exemple).

Ho, j’oubliais... Si la mission prioritaire (qui rapporte plus de points de victoire à la fin) est commune aux deux joueurs, chaque participant aura ses propres missions secondaires et corporatistes, gardées secrètes et uniquement révélées en fin de partie !! Sacrés rebondissements en perspective...

9) Des règles, mais pas que...

Le livre de règles est imposant (290 pages). Je n’ai fait qu’effleurer son contenu (règles des véhicules et bâtiments, pouvoirs psy...). Et il ne contient pas que les règles, non non non ! Vous avez en fait du background (25 pages), les règles (81 pages)... et les listes d’armée complètes. Oui oui, vous avez bien lu !

JPG - 31.5 ko
JPG - 45.7 ko

Les listes d’armées suivantes sont incluses : les Corporations Bauhaus, Capitol, Mishima et Cybertronic, la Fraternité et la Sombre Légion d’Algeroth (un des 5 Apôtres de la Symétrie Obscure). Avec leurs Héros, Troupes, Soutien, Véhicules légers/Monstres et Véhicules lourds, leurs règles spéciales, leurs éventuels pouvoirs psy... Chouette !

Les connaisseurs de la licence auront remarqué qu’il manque une Corporation (Imperial) et les Légions des 4 autres Apôtres... Warzone a été financé via Kickstarter (financement participatif), ceci est normal. Un second livre est en préparation, qui nous donnera la suite avec une campagne dedans (un peu comme les ouvrages de la série Imperial Armour de Forge World).

10) Mes impressions 100% subjectives !

J’aime. Je précise néanmoins que je n’y ai jamais joué, je me base sur mon expérience en matière de jeux avec figurines ! On joue à glop / pas glop pour voir ?

GLOP !

PNG - 55.5 ko

- le format va de l’escarmouche à des batailles de grandes envergures,

- le background de l’univers me séduit (j’ai pratiqué le jeu de rôle avec mon ami Joël, je vous en reparlerai tantôt !),

- les règles sont logiques,

- les stats des figs sont récapitulées sur des cartes,

JPG - 336.2 ko
Carte de stats de l’Infanterie Légère (Troupe) de Capitol.
Les cartes de stats sont recto-verso.
JPG - 449.3 ko
Verso de la carte précédente !

- le système hybride figs/cartes de ressources/cartes du deck de 35 cartes à constituer me paraît bien fichu et intéressant,

- l’activation alternée évite d’attendre 1 heure pour jouer, d’autant plus qu’on peut intervenir pendant les actions de son adversaire via l’action Sentinelle,

- les règles avancées totalement optionnelles,

- chaque fig agit indépendamment, avec une large palette d’actions à sa disposition,

- les listes d’armées complètes sont incluses dans les règles,

- les règles sont claires et bien organisées. Il y a un index à la fin du livre, chose toujours bien pratique !

- les objectifs à accomplir sont variés et originaux, avec la possibilité non négligeable (75% !) d’avoir à en accomplir plusieurs simultanément, dont certains secrets !

PAS GLOP !

JPG - 59.5 ko

- pas de règles ou de précisions sur d’éventuelles alliances... Les Corporations sont censées pouvoir le faire pour affronter la Symétrie Obscure ou dans le cadre du Cartel, mais en plusieurs lectures du livre, je n’en ai pas vu trace !

- l’obligation d’acheter un starter de sa faction pour la jouer (pas d’achat à l’unité possible. Enfin si, vous pouvez, mais vous n’aurez pas le paquet de 75 cartes de base pour les règles avancées ! Bon, le starter étant avantageux financièrement et comprenant une force jouable (un Warlord et 2 Troupes généralement, plus parfois un truc supplémentaire, ça va, mais je devais le signaler. Il y a aussi 2 d20 dans chaque starter !),

JPG - 440.8 ko
Les 75 cartes du starter de la Corporation Capitol.
JPG - 23.5 ko
Il y en a deux dans chaque starter, si vous n’en avez pas !

- le prix de revient est assez élevé. Si vous pouvez jouer au format escarmouche pour pas cher (livre de règles plus un starter), les unités à acheter en plus sont du même ordre de prix que ceux pratiqués par Games Workshop. Alors oui, c’est de la résine bien détaillée (voir ici), il y a une dizaine de cartes avec chaque boîte d’unité, mais c’est pas donné !

JPG - 49 ko
Contenu du starter Capitol.
Un chef, deux Troupes (2 x 5 Infanteries Légères) et du véhicule léger (les deux speeders). Environ 500 points d’armée !

GLOP ?!?

JPG - 28.6 ko

Reste LA grande inconnue du jeu : l’équilibrage en points des diverses unités. Je ne pourrai vous en parler qu’après quelques parties, mais les retours sur le net semblent positifs !


Prochainement, on abordera le background du jeu, et on fera une partie test quand j’aurai peint deux starters (Capitol et Légions Obscures). Bon jeu !

usagi3

 
Post Scriptum :

Vous êtes près de Nancy ? Vous cherchez un club de jeu sympa et pas prise de tête pour pratiquer tous les jeux Games Workshop et les jeux de société modernes ? N’hésitez pas à nous contacter !

Pour communiquer avec nous, pensez à notre groupe Facebook !