Le site d’Usagi3 !
Accueil du site02 - Warhammer 40kCritiques et aides de jeu
Dernière mise à jour :
vendredi 15 septembre 2017
Statistiques éditoriales :
1052 Articles
1330 Brèves
19 Sites Web
16 Auteurs

Statistiques des visites :
166 aujourd'hui
299 hier
2424162 depuis le début
   
Brèves
Le format Apocalypse en V8, ça donne quoi ? Compte-rendu !
lundi 14 août

Nous avons joué une partie au format Apocalypse en utilisant les règles narratives de la V8, et nous vous racontons tout ici !

500 points de puissance de part et d’autres, les Ultramarines et la légion titanique d’usagi3 affrontent la superbe Garde Impériale de Canvir ! Nombreuses photos, compte-rendu et commentaires, plus des conseils d’organisation !

Bon jeu !

usagi3

 
Premiers retours personnels sur la 8ème édition de Warhammer 40 000 !
jeudi 6 juillet

Pour changer, revenons un peu sur la huitième édition de Warhammer 40000... Mes impressions vous attendent là !

Bon jeu !

usagi3

 
Les feuilles de référence pour 40k : mise à jour !
vendredi 6 janvier

Une coquille sur la règle Sniper a été corrigée.

Cela se récupère toujours ici !

Bon jeu !

usagi3

 
La contre-attaque des Orks ! 15 000pts x 15 000pts, format Apocalypse !
lundi 22 août

Les Orks de Droopy et Squ4t tentent de prendre leur revanche face à l’Imperium de Fantomas, Canvir, Kyssard et ma pomme ! 2 fois 15 000 points entièrement peints vont s’affronter, et le compte-rendu de cette mêlée épique vous attend là !

Bon jeu !

usagi3

 
Insurrection sur Saroch ! Ultramarines VS Astra Militarum, 1500points.
dimanche 14 août

Voici un compte-rendu de bataille ayant opposé mes Space Marines à la Garde Impériale de Canvir ! 2 listes très atypiques s’y affrontent, avec moultes photographies couleur !

Qu’attendez-vous ? C’est juste là !

Bon jeu !

usagi3

 
Sur le Web
Slave to Darkness
Figurines OOP, rapports de bataille, du bonheur en barre !
Warhammer 40k : impressions et critique.
mercredi 16 janvier 2008
par Usagi3
popularité : 3%
Attention : ceci est une critique de la V4 de 40k. Tout ce qui est dit reste valable, à l’exception de la boîte de base, qui est désormais Assaut sur Black Reach et dont je vous parle ailleurs sur ce site.

Ayant quelques parties au compteur, étant un vétéran de Warhammer Battle (V2 ! ça ne nous rajeunit pas), je vais essayer de vous donner mon avis sur ce jeu, qui en est présentement à sa 4ème édition.

Warhammer 40 000, ou 40k, est un jeu avec figurines simulant des combats dans le 41ème millénaire inventé par Rick Priestley il y a déjà un bon moment (Rogue Trader, ça s’appelait à l’époque). C’est un univers de science-fiction sombre et gothique, où l’humanité lutte âprement pour sa survie. Comme tous les jeux de chez Games Workshop, il est disponible dans une boîte d’initiation... Et on va commencer par elle, tiens, justement.

Bataille pour Macragge, SM vs Tytys.

Ladite boîte, nommée Bataille pour Macragge, propose de revivre des affrontement opposant les Space Marines aux Tyranides. Les Space Marines sont des humains génétiquement modifiés, genre surhommes, protégés par une armure énergétique, et légèrement beaucoup faschisant sur les bords quand même (le bien, c’est nous, tous les autres, qu’ils meurent au nom de l’Empereur !).

GIF - 85.8 ko
Des Space Marines du chapitre des Ultramarines.

Les Tyranides sont de charmants extra-terrestres qui ont pour but d’absorber tout le matériel biologique qu’ils rencontrent pour enrichir leur patrimoine génétique. Charmantes bestioles. Ils n’utilisent que du matériel vivant, depuis leurs vaisseaux-ruches jusqu’à leurs armes. Ils seraient issus d’organismes titanesques, les reines Nornes.

JPG - 118.5 ko
Grouh. Les Tyranides en action !

Disons-le tout net : si vous n’avez pas l’intention de monter une armée de Space Marines ou de Tyranides, cette boîte n’a aucun intérêt ! Voilà, ça, c’est fait. Si vous êtes dans un autre cas de figurine, elle vaut le coup financièrement parlant, même si son contenu est très pauvre si on le compare à la boîte de base de Warhammer Battle (qui contient 4 fois plus de figurines, avec en prime un canon et un troll). Ici, vous ne trouverez que de la troupe de base (Gaunts, Genestealers et Marines tactiques). Cheap.

JPG - 18.5 ko
La boîte de Bataille pour Macragge.

Le livret de règles inclus dedans est certes d’un petit format très pratique pour le trimbaler en tous sens, mais surtout honteusement tronqué. Si la section Hobby (peinture and co) disparaît sans traumatiser grand monde, le fait de ne pas inclure l’historique du jeu est plus surprenant. Et que dire de l’omission des scénarios supplémentaires, des règles d’escarmouche... En gros, vous serez obligés d’acheter le gros manuel qui fait peur, au prix où vous avez payé la boîte d’initiation. Rude.

Cette boîte inclus des missions didactiques qui permettent d’apprendre les règles en douceur. Autant celles de Warhammer Battle sont chiantes au possible, autant celles-ci sont réussies et intéressantes. Un bon point. Elles ignorent par contre superbement quelques règles très importantes, genre le moral des troupes, et ne fournissent pas les valeurs en points des figurines de la boîte (honteux !), histoire d’être sûr que vous achèterez un Codex. More on this matter later.

Bon, le jeu me séduit par son univers ou ses figurines (superbes, à la notable exception des Eldars Noirs), je me lance !

2 étapes payantes vous attendent, obligatoires :
- acheter le gros livre de règles (même si vous avez déjà le mini livret de Macragge) ;
- choisir une faction et acheter le Codex qui va avec.

Pour les factions, vous avez :
- les Space Marines dont on a parlé plus haut, avec leurs variantes (les chapitres) ;
- les Tyranides déjà abordés ;
- la Garde Impériale (des troufions de base avec plein de blindés) ;
- l’Inquisition (des Impériaux encore plus extrémistes que les autres, pourchassant démons et hérétiques) ;
- les Eldars, des Elfes de l’espace très évolués technologiquement ;
- les Eldars Noirs, des Elfes noirs de l’espace (si si) ;
- les Orks, ben... Des orques de l’espaces, verts et brutaux !
- les Nécrons, des morts-vivants de l’espace méchants tout plein ;
- les Tau, des extra-terrestres utopiques au look très manga, avec des robots genre mecha ;
- les Space Marines du Chaos, des Space Marines qui ont renié l’Empereur, bouh les vilains.

Je caricature histoire de vous arracher un sourire, mais sachez que l’univers est riche et fouillé. C’est incontestablement un des points forts du jeu, même si selon les éditions on constate de surprenantes disparités. Chaque armée est très bien typée, avec des caractéristiques et des règles souvent très différentes : autre bon point.

Le Codex de votre faction va lister l’historique et les troupes de votre armée. Les troupes sont classées par catégorie : QG (commandement), Elite, Troupes (de base), Attaque Rapide et Soutien (chars and co). Il y a aussi des personnages spéciaux très typés. Avec tout ça, vous êtes censés créer une liste d’armée d’un montant en points défini à l’avance avec votre adversaire, en général 1000 ou 1500 points. Toute armée doit comprendre au moins un choix QG et 2 choix de troupes.

W40k, c’est pas pour les pauvres !

Vous avez le bouquin de règles et un codex ? Bien. Attaquons les choses sérieuses : les figurines. Elles sont généralement belles, bien sculptées et hors de prix. Les véhicules sont fournis en kit, mais se révèlent très simples à assembler (du maquettisme de base). Evidemment, c’est en plastique ou en métal, donc ce n’est pas très appétissant. C’est la raison du pourquoi vous devriez les peindre, pardi.

Ce qui signifie qu’en plus du bouquin, du codex et des figs, il vous faut du matos de peinture aussi (bombes pour sous-couche, pinceaux, peintures....). Soyez prévenus : tout cela revient cher. Très cher. Calculons vaguement où on en est :
- bouquin (50€)
- codex (20€)
- un choix QG (15€ en moyenne)
- 2 troupes (50€ en moyenne)
- 1 bombe de sous-couche noire (10€)
- quelques pots de peinture et 2 pinceaux (un trentaine d’euros disons).

Alors ça fait, euh... 175€. Paf. Et vous n’avez là que de quoi faire une pâle armée de 1000 points en boostant à mort les équipement, et l’assurance de vous faire massacrer par quiconque disposant d’un choix de figs plus élargi avec de l’Elite ou du Soutien par exemple.

Auparavant, GW proposait une carte de fidélité. C’était déjà cher, mais au moins on était récompensé de nos achats. C’était bien agréable. Manque de bol, depuis un an, c’est fini la carte de fidélité ! Elle a été remplacée par... Euh... Ben rien. Et ça, ça m’a pas mal énervé. Donc je me permets de rappeler que beaucoup de revendeurs tiers proposent des rabais de 10% sur toute la gamme GW ! Je dis ça, je dis rien hein, vous êtes grands...

W40k, c’est du temps plein.

Rappel : il faut peindre les figs, sinon c’est pas beau. Ha non alors, vraiment pas. Si vous avez choisi une armée où la moindre fig coûte un max de points, genre les Space Marines, vous aurez un nombre raisonnable de machins à peindouiller. Si vous avez opté pour une armée qui compte sur le nombre, genre les Orks, les Tytys et autres Gardes Impériales, vous n’avez pas fini !!

Bon, naturellement, vous n’êtes pas obligés de faire des chef d’œuvre, hein. D’ailleurs, ce n’est pas vraiment conseillé si vous souhaitez jouer votre première partie full peinture avant 2 ou 3 ans. Mais bon, honnêtement, ça a vraiment fière allure une fois peint à peu près correctement, et on éprouve une fierté bien légitime devant son armée en ordre de bataille. Mais si.

En tout cas, ça vous prendra du temps. Et il faudra être patient. Je vous rappelle d’ailleurs que j’ai testé avec succès une méthode d’auto-motivation pour peindre une armée.

Et vous devrez aussi fabriquer/acheter/peindre des décors. Dur la vie de Hobbyiste, comme ils disent chez Games Workshop.

Tiens, au passage, les peintures (en pots ou en bombe) et pinceaux GW sont de bonne qualité et pas exagérés au niveau prix. Par contre, laissez tomber la colle PVA GW, la colle à fig GW, les flocages GW... Il y a mieux ou pareil ailleurs, à 10 fois moins cher (si si, 10 fois : allez voir le prix de la colle à bois PVA à Bricomachin).

Bon, et au niveau des règles ?

Là aussi, on va parler franchement. C’est compliqué. Apprêtez-vous à faire au moins 2 parties en naviguant à vue, et en passant l’essentiel de votre temps le nez dans votre Codex pour chercher la PA d’une arme ou dans vos règles pour chercher quelle figurine retirer dans une unité après un tir chanceux de votre adversaire. Les feuilles de référence sont d’ailleurs une aide précieuse ! Je vous conseille aussi de photocopier la feuille de référence de votre armée (elle est dans votre Codex), elle s’avèrera précieuse à plus d’un titre (notamment grâce au récapitulatif des armes).

Le mieux est de se faire initier par quelqu’un qui connaît déjà le système. Sinon, c’est un brin laborieux ! Il y a tellement de choses... Commencez petit (500 points), avec des troupes de base, sans chercher à trop varier les armements de vos figs. Là, ça restera gérable !

Autrement, une fois les bases acquises, ça tourne pas mal. La multiplication des Codex engendre bien d’amusantes contradictions, et certaines règles prêtent à confusion, mais dans l’ensemble ça tourne. Une seule chose me reste en travers des dents : les règles de charge. C’est assez idiot de se déplacer, puis de faire une autre phase de jeu (les tirs en l’occurrence) avant de pouvoir charger ! Battle gère mieux cela. En revanche, le fait de ne pas avoir à coller ses figs bêtement en rangs d’oignon comme dans Batteul est un pur bonheur ! Déjà, esthétiquement, c’est quand même autre chose, ça individualise les combattants, et en plus, ça nous évite de faire ces "roues" qui me faisaient cauchemarder dans Battle. On tourne naturellement.

Les règles sont à base de d6, que l’on jette habituellement par poignées. Il faut consulter des tables pour connaître les résultats. Le système de base est celui de jet pour toucher, puis jet pour blesser en cas de réussite. S’ensuit éventuellement un jet de sauvegarde pour essayer de sauver la couenne de la victime en sursis. Cela fait vraiment beaucoup de dés à lancer, mais ça fonctionne dans l’ensemble bien. Les véhicules sont aussi bien gérés, mais les machins volants sont très curieusement joués (en gros, ils sautent plus qu’ils ne volent !).

Un gros point noir au système de Codex est que vous ne connaîtrez en fait que vos figurines. Cela veut dire que si vous tombez sur un gugus malhonnête en face, il peut tricher sur les profils de ses troupes ou de ses armes, voire intégrer des armes d’assaut supplémentaires dans ses escouades et autres joyeusetés. Pour sûr, avec l’expérience, vous finirez par connaître un tas de choses et par renifler de telles truanderies à des lieues à la ronde, mais c’est pénible au début (ha bon ?! Sauvegarde invulnérable, ce machin ? Si j’avais su, j’aurais tiré ailleurs !).

Un autre détail agaçant est de mesurer en pouces (je suis surpris qu’ils nous affichent les prix en Euros, ils devraient les laisser en livres pendant qu’ils y sont !!). On finit par s’y faire, mais quand on sait qu’il faut estimer les portées à vue de nez, au début c’est pas évident (euh, 12 pouces, attends voir...).

Le système de points utilisé pour construire les armées incite quant à lui au mini-maxage, et de fait, on constate très rapidement que certains types de troupes sont absents des tables de tournoi, car d’autres font mieux le travail pour un coût sensiblement identique. C’était j’imagine inévitable... En cherchant sur Internet, vous trouverez rapidement des listes d’armée optimisées. Moi, personnellement, j’essaye de créer des armées variées avec des figs qui me plaisent : c’est sûrement ce qui explique que je n’ai encore jamais gagné !!

Il est d’ailleurs curieux, au vu de l’investissement financier, en temps et en apprentissage de règles franchement pas simples, de constater que la clientèle des boutiques GW est essentiellement pré-ado. Strange... M’enfin, ça fait plus de figs sur le marché de l’occasion rapidement, vous me direz !

Alors, le verdict ?

40k n’est pas un mauvais jeu, loin de là. Les figurines sont belles, les règles tournent, et l’univers est très attachant. Par contre, ce jeu exige des investissements importants :
- investissement financier ;
- investissement en temps (apprentissage des règles, création des listes d’armée, assemblage et peinture des figs).

Si vous êtes prêts à y consacrer pas mal de temps et d’argent, vous serez récompensé. La vision de deux armées peintes déployées dans de beaux décors est très valorisante, et les scénarios pimentent agréablement les parties au delà du simple massacre. Dans le cas contraire, une immense frustration vous guette... Les figs non peintes s’accumulent, votre porte-monnaie maigrit à vue d’œil, et l’impression de s’être fait avoir grandit très vite. Soyez donc sûr de ce que vous voulez, d’autant plus que des alternatives existent en jeu de figs futuristes (AT-43, aussi cher mais pré-peint par exemple).

 
Post Scriptum :
Soutenez-nous en vous faisant plaisir ! Commandez en ligne depuis notre site chez l’Alchimiste, vous ne payerez pas plus cher, vous bénéficierez de tous leurs avantages (remise de 5%, frais de ports fixes de 6€, franco de port à partir de 60€), et nous toucherons 8% de votre commande pour acheter plein de choses et vous en faire bénéficier ! Merci !
Articles de cette rubrique
  1. Feuille de référence : dés de dégâts de véhicules, en français.
    31 juillet 2007

  2. Les feuilles de référence de Warhammer 40k
    10 août 2007

  3. Les missions supplémentaires de bataille pour Macragge
    5 septembre 2007

  4. Feuilles de référence pour Warhammer 40k, version officielle.
    12 novembre 2007

  5. Warhammer 40k : Mais c’est quoi ?
    17 décembre 2007

  6. Imperial Armor Apocalypse : revue de détail, par TuShan.
    19 décembre 2007

  7. Warhammer 40k : impressions et critique.
    16 janvier 2008

  8. Warhammer 40k version 5 : premières impressions !
    29 juin 2008

  9. Critique : La trilogie Eisenhorn de Dan Abnett, chez Blibliothèque Interdite.
    17 juillet 2008

  10. Critique Warhammer 40k V5 : gabarits, pions, édition du joueur.
    22 juillet 2008

  11. Critique : White Dwarf 173 (septembre 2008)
    31 août 2008

  12. Assaut sur Black Reach : la vidéo !
    6 septembre 2008

  13. Le Codex Space Marines de la 5ème édition : l’analyse (partie 1)
    10 septembre 2008

  14. Le Codex Space Marines de la 5ème édition : l’analyse (partie 2)
    12 septembre 2008

  15. Analyse du Codex Space Marines V5, partie 3 !
    17 septembre 2008

  16. Analyse du Codex Space Marines V5, partie 4 !
    20 septembre 2008

  17. Analyse du Codex Space Marines V5, partie 5 !
    22 septembre 2008

  18. Analyse du Codex Space Marines V5, partie 6 !
    25 septembre 2008

  19. Analyse du Codex Space Marines V5, partie 7 !
    26 septembre 2008

  20. Analyse du Codex Space Marines V5, partie 8 !
    28 septembre 2008

  21. Inquisition, Warhammer 40k version 5 et Imperial Armour...
    6 novembre 2008